Affaire Cahuzac : il n’y a pas eu de dysfonctionnement à la tête de l’Etat

Communiqué de presse de Hugues Fourage
Vice-Président de la Commission d’enquête

Alain Claeys, rapporteur de la commission, présentait mardi 08 octobre 2013 les conclusions du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac. Ces dernières  sont sans ambigüité. Il y a eu une faute personnelle de l’ex-Ministre du Budget et pas de dysfonctionnement de l’Etat.Les nombreuses auditions ont fait apparaître que les institutions ont fonctionné normalement et qu’à aucun moment l’exécutif n’a exercé de pression sur la justice, sur la presse ou sur l’administration. Les magistrats et les journalistes ont pu enquêter librement sans qu’aucune entrave ne les bloque ou ne les oriente. C’est un vrai changement !

Ainsi, depuis le début de cette affaire jusqu’à la mise en place de cette commission d’enquête le 15 mai dernier, le Président et le gouvernement s’en sont tenus à leur ligne de conduite : la vérité et la transparence quoiqu’il en coûte. A aucun moment Jérôme Cahuzac n’a été couvert.

Je tiens à rappeler que c’est la première fois, sous la cinquième République qu’une telle commission a été acceptée ; c’est à l’honneur de cette majorité de l’avoir fait !

L’attitude inexplicable des députés UMP dans cette affaire est à souligner, sauf à considérer une dimension politicienne. Alors que tout au long des auditions,  la commission d’enquête a pu travailler dans de bonnes conditions entre opposition et majorité, les choses ont été différentes le jour de la remise du rapport final…Pourquoi ?

En rejetant en bloc les conclusions du rapport, les députés du groupe UMP ont tenté un ultime tour de piste pour que les soupçons demeurent. Après avoir refusé de voter la loi sur la transparence de la vie publique, ils démontrent à nouveau qu’instiller le doute et cultiver l’opacité est leur objectif. Je le regrette car cela ne grandit pas la démocratie parlementaire. D’autres comme Hervé Morin (UDI), ont reconnu que le gouvernement avait laissé fonctionner la justice et qu’aucune tentative de verrouiller n’avait été faite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>