L’UMP Vendée franchit la ligne jaune

Communiqué de presse

Le 17 janvier 2013, à l’Assemblée nationale, les trois députés de droite du département – Mme Véronique Besse et M. Yannick Moreau, non-inscrits, et M. Alain Leboeuf, groupe UMP – ont cru bon d’associer leurs noms aux côtés de Mlle Marion Maréchal-Le Pen – élue du Front national – à une proposition de loi relative à la reconnaissance d’un « génocide vendéen ».

Mme Sylviane Bulteau et M. Hugues Fourage, députés, ainsi que M. Pierre Regnault, président du groupe des élus socialistes et républicains au Conseil général de la Vendée, se disent consternés par ce rapprochement. La ligne jaune a été franchie.

S’il est de notoriété que la droite départementale a toujours utilisé l’histoire à des fins politiques, cela ne devrait néanmoins pas l’autoriser à s’associer aux représentants d’un mouvement ouvertement xénophobe et réactionnaire.

La droite dite républicaine, emmenée par Bruno Retailleau et Alain Leboeuf, montre ici sa vraie nature aux relents de droite extrême.

Les élus socialistes et républicains appellent tous les humanistes et les républicains de notre département à refuser cette dérive. L’histoire appartient aux historiens, pas aux politiques. La Vendée est plurielle et nous, nous en sommes fiers.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>