Modulation des allocations familiales

Communiqué de presse

Je me félicite de l’accord intervenu avec le Gouvernement sur leur proposition d’une modulation des allocations familiales.

C’est la réparation d’une inégalité de notre politique familiale. A l’origine, l’universalité des allocations familiales avait été conçue pour permettre aux familles modestes d’avoir la même protection que les familles favorisées. Mais le quotient familial et les abattements fiscaux par enfant ont rompu ce principe d’égalité en bénéficiant prioritairement aux plus hauts revenus.

L’amendement que défendra le groupe socialiste corrige cette anomalie. L’universalité des allocations familiales est maintenue, aucune famille n’en sera privée. Mais elles perdent leur caractère uniforme en devenant dégressives à partir d’un revenu de 6 000 euros.

Cette réforme, plébiscitée par une très forte majorité de Français, est beaucoup plus équitable que les mesures d’économies initialement prévues. Elle préservera une grande majorité de familles et permettra de maintenir à 14 ans la majoration des allocations, l’intégralité de la prime à la naissance et les aides à la garde d’enfant. La politique familiale retrouve ainsi son équilibre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>