Projet de loi relatif à la transition énergétique : le point de départ d’un nouveau modèle de croissance

Avec le vote de la loi sur la transition énergétique, la France a engagé une mutation aussi importante que l’a été le programme électrique et nucléaire de l’après-guerre : un programme d’économies et de diversification des énergies, une économie axée sur les biens écologiques, une implication de toute la société à travers un système d’incitations et de mesures sociales favorisant le changement des modes de production et de consommation.

Volontariste et pragmatique, le texte comporte des mesures importantes et d’application rapide pour les Français : l’isolation thermique des bâtiments ; le chèque énergie ; le développement de la voiture électrique…

En deux ans et demi, nous avons ainsi posé les fondations d’un nouveau modèle de croissance qui recèle un fort potentiel d’activités nouvelles et d’emplois tout en relevant le défi des enjeux climatiques et environnementaux.

Toutes les composantes de la majorité ont apporté leur pierre à cette nouvelle donne. On ne peut en dire de même de l’UMP qui a déserté ce débat essentiel et montré cruellement le passéisme de ses idées. Dommage. La transition écologique mérite mieux que des petitesses politiciennes.

Je me félicite des dispositions prises pour poursuivre la lutte contre la précarité énergétique qui va permettre aux ménages des gains de pouvoir d’achat. Elles donnent également les moyens d’assurer, avec la rénovation thermique des logements, la création de dizaines de milliers d’emplois.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>