Visite à l’école publique Georges Brassens de Nalliers dans le cadre de la 18ème édition du Parlement des enfants

Vendredi 1er février, Hugues Fourage rendait visite à la classe de CE2-CM2 de l’école Georges Brassens à Nalliers.

En effet, les élèves nallièzais représentent la 5ème circonscription dans le cadre de la 18ème édition du Parlement des enfants. La séance finale, qui rassemble au Palais-Bourbon les 577 délégués juniors des classes participantes, se tiendra cette année le samedi 8 juin 2013.

 

Invité par ces « législateurs en herbe », Hugues Fourage a répondu à leurs questions sur son rôle et ses missions.

 

 

 

 

Le Parlement des enfants en quelques mots

Il s’agit d’offrir aux écoliers scolarisés en cours moyen deuxième année (CM2) une leçon d’éducation civique « grandeur nature », en leur proposant de découvrir la fonction de législateur et de l’exercer le temps d’un Parlement des enfants.

Le Parlement des enfants est né en 1994. Depuis, chaque année au mois de novembre, une circulaire est publiée par le Ministère de l’Éducation nationale pour fixer les conditions d’organisation du Parlement des enfants.

Les services de l’Éducation nationale désignent alors, parmi les classes qui se sont portées volontaires, une classe par circonscription électorale représentant la France de métropole et d’Outre-mer.

Au cours de l’année, les classes retenues doivent rédiger, avec leur instituteur, une proposition de loi sur l’un des deux thèmes proposés. Elles doivent également rédiger une question au Président de l’Assemblée nationale et une au Ministre de l’Éducation nationale.

Chaque classe élit un élève qui sera le « député junior » de la circonscription. Le jour du Parlement des enfants, les « députés juniors » siègent à l’Assemblée nationale et choisissent l’une des lois rédigées par leurs camarades.

La loi adoptée par le Parlement des enfants peut être reprise par le député de la circonscription pour être alors discutée comme une vraie loi.

Ainsi, depuis 1994, quatre lois proposées par le Parlement des enfants sont devenues des lois de la République :
- la loi n° 96‑1238 du 30 décembre 1996, relative au maintien des liens entre frères et sœurs ;
- la loi n° 98-381 du 14 mai 1998 permettant à l’enfant orphelin de participer au conseil de famille ;
- la loi n° 99‑478 du 9 juin 1999 visant à inciter au respect des droits de l’enfant dans le monde, notamment lors de l’achat des fournitures scolaires ;
- la loi n° 2000‑197 du 6 mars 2000 visant à renforcer le rôle de l’école dans la prévention et la détection des faits de mauvais traitements à enfants.

 

De gauche à droite : Mélina Potéreau (élève déléguée), Hugues Fourage et Ozanne Guillaud (élève déléguée suppléante)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>